29/06/2022

Actualités

Bien Vivre Ensemble 👫👫


Propriétaires de Chien : Rappel des règles et des bons gestes.

Aboiements

Il y aurait aujourd’hui en France près de 7,6 millions de chiens. Ces animaux de compagnie choyés et attachants peuvent parfois être des sources de nuisances, notamment sonores.
Les aboiements de chiens sont souvent prétextes à des querelles de voisinage. Entre le maître du chien qui ne peut contrôler les aboiements de son chien et le voisin exaspéré par le bruit, c’est souvent la guerre des nerfs. Heureusement, il est possible de régler ces problèmes, d’abord par la discussion et le compromis, sinon, en cas d’échec, par une procédure judiciaire.

L’aboiement du chien n’est pas interdit en soi, et les voisins qui sont modérément incommodés par les bruits produits par un chien doivent faire preuve de patience et de tolérance.
Pour distinguer les aboiements normaux et acceptables d’une véritable nuisance sonore, il faut se référer aux seuils fixés par le ministère de la Santé.
En journée, les aboiements sont considérés comme étant une nuisance sonore lorsqu’ils dépassent les 5 décibels et remplissent au moins un des trois critères suivant : intensité, répétition, durée.
Pendant la nuit, les aboiements sont une nuisance sonore s’ils dépassent les 3 décibels, et ce, même s’ils ne remplissent aucun critère de durée, de répétition ou d’intensité.
En outre, la loi ne fixe pas d’heure précise à laquelle la règle du tapage nocturne s’applique et il est d’usage de considérer qu’il s’agit de tapage nocturne lorsque le bruit est émis alors qu’il fait nuit.

La réponse à la nuisance générée par les aboiements du chien du voisin doit être graduelle et progressive. Il faut commencer par en parler au voisin en espérant qu’il règle le problème à l’amiable, puis le mettre en demeure, avant d’envisager une procédure judiciaire.

Cliquez sur l'image pour plus d'informations 👆

​​​​​​​

Déambulation des animaux

Un chien errant c'est avant tout un danger pour lui même, mais aussi pouer les usagers du domaine public (automobilistes, cyclistes, marcheur, ...) et les divers élevages.
Un chien qui n'est plus sous contrôle de son maître multiplie les risques d'accidents, d'atteintes aux biens et à la tranquilité.
Sécurisons l'espace publique et respectons les règles pour mieux le partager.